Action days

Home
Working conditions
Outside Brussels
Agencies
Europ. Institutions
About U4U
Members

 

Action day 21 Nov

Up

Action day in EU delegations (photos)

Gathering in Brussels (photos)

G. Vlandas addresses the crowd

G. Vlandas addresses the crowd

A. Islamaj answers to the press

A. Islamaj answers to the press

Gathering in Luxembourg

Coin Presse

Nouvelle manifestation des fonctionnaires européens

EU staff strike against Cameron's 'petty polemics' on budget

Il y a des jours où il vaut mieux raser les murs que brandir le poing

EU Budget: Eurocrat 'gravy train' exposed - live

Le grand risque du marchandage

M. Van Rompuy ne touche pas à l'enveloppe destinées aux dépenses de fonctionnement des institutions, notamment pour les salaires des fonctionnaires. Mais il suggère de les faire travailler 40 heures par semaine, et cela sans augmentation.

Les Vingt-Sept rentrent de Bruxelles avec le budget dans les chaussettes

Echec du sommet européen

Les enjeux du Sommet budgétaire

EU budget: Don't cut the left arm to save the right

EU leaders gather for almighty budget battle that could tear Brussels apart

La City : la finance en eaux troubles

Un long-métrage documentaire sur l’influence grandissante des lobbies sur le processus de décision dans les institutions européennes. Le film explore les opérations et les opportunités du Business bruxellois ainsi que ses répercussions.

For the second time FT makes a link between British budget restriction plans and our salaries …

Barroso euthanasie la Commission

The monetary policy of the European Central Bank and its transmission in the euro area - Speech by Mario Draghi, President of the ECB

MEP Farage (UKIP) (21/11/2012) s'attaque à l'Europe et à la Fonction Publique Européenne

Eurocrats are pickpockets preying on UK taxpayers, says Cameron

Comprendre le budget de l'UE

Citizens, EU experts offer damning assessment of Barroso II

Paymasters seek cuts to EU officials' pensions

About the Cyprus Presidency proposal on MFF

Sweden emerges as top EU budget hawk

Carton jaune pour la Commission – Pas de restriction au droit de grève!

La réforme du Statut des fonctionnaires présentée en salle de presse (video)

Call for a strike and a demonstration on November 21st

21 November 2012

Demonstration, 12h30, Berlaymont plaza

Strike all afternoon !

21 novembre: tous ensemble pour le projet européen

LES OSP DE TOUTES LES INSTITUTIONS, dans une unité d'action, appellent tout le personnel sur tous les lieux d'affectation, à une forte mobilisation pour défendre l'avenir du projet européen.

A la Commission les syndicats et les organisations professionnelles:

-  ont déposé ensemble un préavis de grève pour le mercredi 21 novembre, veille du Conseil Européen; 

-  appellent également à participer au grand rassemblement unitaire organisé le même jour.

La proposition de la présidence du Conseil de réduction du budget européen  nous priverait d'une relance de la croissance, permettant de sortir de la crise.  Elle conduirait au démantèlement d'un service public, support indispensable du projet européen.

Le Conseil vient d'aggraver la proposition du budget de la Commission, en le réduisant de 80 milliards pour la période 2014-2020.

Ces réductions sont faites avant même l'ouverture des travaux du Conseil et s'avéreraient encore insuffisantes. Les coupures budgétaires  pourraient être in fine bien plus élevées et s'ajouteraient au prix déjà payé lors de la réforme 2004. Enfin, elles aggraveraient les conditions de travail et les perspectives professionnelles du personnel.

Nous disons: ça suffit!

Il est temps de nous mobiliser pour la construction européenne et sa fonction publique.

Exprimons notre détermination, toutes et tous:

-  en grève le 21 novembre après midi;

- au grand rassemblement unitaire.

 

Le  21 Novembre, 12h30, sur l'esplanade du Berlaymont.

November 21st: everybody together for the European project

 ALL THE UNIONS AND STAFF ASSOCIATIONS OF THE EUROPEAN INSTITUTIONS, acting in unison, call all staff, throughout all sites, to mobilise strongly in the defence of the European project.

In the European Commission, the unions and staff associations:

-  have presented together a pre-announcement for a strike, in the afternoon of Nov 21st (eve of the European Council); 

-  call upon all staff to participate in the unified gathering organised for the same day.

The Council presidency has proposed a reduction of the European budget that would jeopardise growth, which growth is necessary to get out of the crisis. This reduction would lead to severe cuts in the European civil service, which is crucial for the European project.

The Council has just worsened the budget proposal presented by the Commission, axing 80 billion for the period 2014-2020.

This happens even before the Council discussions start, so the cuts could go still further. The final budgetary cuts could become even higher, and they would increase the price already paid through the 2004 reform. Finally, they would affect the staff working conditions and career perspectives.

 We say: it is enough!

The moment has come to mobilise ourselves for the sake of the European project and the European civil service.

Let's express our determination all together

-  joining the strike, Nov 21st afternoon,

-  at the unified gathering on the same day,

 

November 21st, 12h30, on the Berlaymont plaza.

Le Conseil veut faire 80 G€ d'économies sur le cadre financier pluriannuel

The Council wants to slash 80bn€ from the MFF

Frequently asked questions

Why do you strike on the eve of the Council and not during the meeting of the Ministers ? Surely, it would be more visible. Yes indeed. But… we wanted this action day to be joined by all trade unions of all institutions. Therefore, we had to take into account the fact that the TU of the Council signed an agreement NOT to strike on Council days.

Unity is a scramble but sometimes also calls for compromises.

Why only half a day of strike ? We had to negociate with trade unions who wanted to strike and others who were not so eager. This is another compromise.
Why call for a gathering on 12:30 and ask to vacate offices from 13:00 onward ? Isn't it incoherent ? No. We respect the individual choices. Some colleagues will come to the demonstration, others will prefer to strike without joining it.

Of course we would prefer everybody to attend the gathering and then NOT to come back to work.

If I strike, what are the consequences ? see here our further answers.
 

Nos collègues retraités se joignent à nous:

Après l'impressionnante Assemblée générale de l'AIACE INTERNATIONALE du 26 octobre 2012, consacrée à l'avenir du Service public européen, ce sont maintenant les Organisations syndicales et professionnelles qui appellent à une grande manifestation pour la défense du Service public européen.

La section Belgique de l'AIACE invite les Anciens à participer à cette Assemblée générale qui aura lieu la veille du Sommet européen des 22 et 23 novembre.

AIACE - Section Belgique   Lettre au Président du Conseil européen

14 novembre 2012

Journée européenne d'action et de solidarité
pour l'emploi, pour la solidarité en Europe

Non à l'austérité pour les peuples

La Présidence chypriote a proposé d’amputer de 50 milliards le cadre financier 2014-20 proposé par la Commission. Certains États-membres veulent une réduction encore plus irréaliste.

La Commission, ainsi que le PE, ont clairement affirmé qu'ils ne soutiennent pas ce contre-projet de coupes drastiques, en estimant qu'en cette période de crise, le budget européen devait "être un outil au service de l'investissement dans la croissance et l'emploi". Nous partageons cet objectif mais la proposition initiale de la Commission est elle-même insuffisante pour l'atteindre.

L’Europe de l’austérité n’est pas l’Europe que nous voulons.
Le projet de budget du Conseil n’est pas le budget qu’il faut à l’Europe.

Nous voulons des politiques européennes de croissance, favorisant l’emploi, le développement, la nécessaire transition énergétique, la solidarité. Nous voulons des politiques au service des citoyens. Nous voulons une Fonction Publique européenne forte, indépendante, permanente, compétente qui puisse être au service de tous.

Le 14 novembre, venez manifester contre l’austérité, contre les politiques et les budgets qui écrasent les peuples et les désespèrent.

Rejoignez avec U4U / USHU, NEAR, R&D, SFE, SFIE, FFPE
le 14 novembre, à 12h
le rassemblement de la CES qui a lieu devant le Berlaymont

Et manifestons en toute solidarité avec les travailleurs européens
pour une Europe solidaire et de progrès.

Photos du rassemblement

Opinion : Le futur de l’Europe doit être social et solidaire

Call for a strike on November 8th

Why don't we support this strike ?         Faits et arguments

Tract de la majorité syndicale appelant à manifester le 8 novembre 2012 

Photos du rassemblement de soutien aux collègues du Conseil le 8/11/2012

Nos divergences avec les organisations syndicales appelant à la grève ne portent pas sur un problème de date. Mais bien sur un problème de fonds. Nous ne voulons pas négocier à partir de la proposition de la Commission pour l’aggraver encore, selon les humeurs des États Membres. C’est avec cette démarche que nous avons eu la réforme Kinnock. Merci bien. Nous ne voulons pas recommencer.

Notre position est claire :

bullet

Nous voulons que la Commission retire son projet.

bullet

Nous voulons que le Conseil retire son projet de cadre financier :
Dans un communiqué, la Commission a clairement affirmé qu'elle ne soutenait pas le contre-projet de la présidence chypriote, en estimant qu'en cette période de crise, le budget européen devait "être un outil au service de l'investissement dans la croissance et l'emploi".

Nous prenons les mesures les plus appropriées pour cela et s’il faut recourir à des grèves, nous y appellerons. Mais la grève est un instrument de dernier recours et elle doit rencontrer un large support du personnel pour réussir.

Ceci dit, nous allons soutenir nos collègues du Conseil par une manifestation alors que ceux qui lancent une grève à la Commission dans la division et l’impréparation risquent de desservir notre cause en persistant dans cette action isolée et incomprise. Il n’est qu‘à voir l’échec des AG du 5 novembre à Bruxelles (120 personnes) et à Luxembourg (60 personnes).

Extrait d'une des résolutions proposées par les syndicats appelant à la grève :

REQUESTS that the three institutions participating in the process of amending the Staff Regulations, that is to say the Commission, the Parliament and the Council, institute a procedure of prior information and consultation and of negotiation with staff representatives at each stage of the procedure (Tetralogue);

 

C'est cela dont nous ne voulons pas : partir de la proposition de la Commission (1 milliard d'économies et une réduction de 5% de personnel) pour aller plus loin dans la négociation, c'est à dire pour aggraver encore cette réforme.

Commission : retirez maintenant votre projet de réforme du Statut

Face aux attaques contre la fonction publique européenne, le personnel uni doit se mobiliser pour des objectifs clairs. Le temps est venu de résister aux nouvelles attaques contre la fonction publique, 8 ans à peine après la réforme de 2004.

La Commission a imposé au personnel des institutions un projet de réforme qui aggrave encore la mauvaise réforme de 2004. Son calcul était d'anticiper la demande d'économies du Conseil, en présentant une nouvelle réforme du statut avant que le débat sur les perspectives financières de l'Union ne soit entamé.

La Commission semble résignée à céder davantage au Conseil allant même jusqu'à envisager la prolongation du prélèvement de crise tout en tuant la méthode.

La Commission a perdu son pari puisque :

bullet

le Conseil refuse de se prononcer sur la proposition de la Commission;

bullet

la soif d'économie du Conseil n'est pas apaisée par la proposition de la Commission;

bullet

le Conseil empoche le milliard d'économie proposé par la Commission, alors que celle-ci procède déjà à une réduction de ses effectifs de 10%, au lieu des 5% prévus initialement sur 5 ans;

bullet

le Conseil ne respecte ni sa parole (puisqu'il refuse d'appliquer la méthode) ni ses règles (puisqu'il refuse de rendre le trop versé par le personnel au titre des cotisations retraite).

La Commission, avec le soutien du Parlement européen, doit condamner publiquement le refus du Conseil de négocier, son manque de parole, ses propos irresponsables. Dès lors, pourquoi continuer à vouloir négocier avec un tel interlocuteur?

La Commission doit retirer sa proposition de réforme du statut.

En retirant sa proposition avant le Conseil du mois de novembre, la Commission reprendrait l'initiative politique, tout en démontrant sa volonté de défendre la Fonction publique européenne.

Tract de U4U demandant le retrait de la proposition de réforme et proposant une grève (22 octobre 2012)

 

[Top]


Problems regarding this web site ? webmaster@u4unity.eu       Last modified: 16 February 2016.
      Search       Sitemap

Contact us - Receive our press - Join us - Articles of association - Archives - Facebook