Luxembourg : before 2013

Home
Working conditions
Outside Brussels
Agencies
Europ. Institutions
About U4U
Members
Speak up

 

Home > Outside Brussels > Luxembourg > Luxembourg Archives 1

Archives : Texts relating to Luxembourg before 2013

Sur cette page
On this page

O.K. Corral at the Local Staff Committee

Résultats des élections 2013

Who are we ?

Programme de la liste Vote the Change

Coefficient correcteur du coût de la vie

Élections 2010 au CLP de Luxembourg

O.K. Corral at the Local Staff Committee

And this was only the first meeting…

The first meeting of the new Local Staff Committee didn’t go quite as smoothly as Union Syndicale (who hold the presidency of the LSC with 13 seats out of 20 and 37% of votes) would like you to believe. In fact the first meeting risked turning into a re-enactment of O.K. Corral due to personal enmities and the settling of old scores - the proof (if any was needed) that Union Syndicale have no will to find a consensus between unions and to work together for the common good.

In fact, Union Syndicale blocked the nomination of a member of Solidarité européenne (elected with a big majority by staff) in the role of alternate member of the Central Staff Committee, although this post had been allocated to Solidarité européenne. Why? Well the person in question had in fact left Union Syndicale a few months earlier due to their totalitarian style of management and had joined Solidarité européenne – treason in the eyes of Union Syndicale...

Union Syndicale may have the majority of seats on the LSC but due to their lack of willingness to work with others may find themselves very isolated, very quickly, and whose interests does this serve? We, the other trade unions voted onto the Local Staff Committee, call for Union Syndicale to work in the interests of all in a dignified and democratic manner and to abandon personal vendettas.

Staff need a united LSC now more than ever and all this in-fighting must stop !

For more information on O.K. Corral and for all western fans

Résultats des élections 2013

Vote the Change
We need CLP electoral reform in Luxembourg, NOW

Dear Colleagues,

The results of the recent CLP Elections in Luxembourg were as follows:

List Name %Vote (Rounded) Out of 20 Seats % of the 20 Seats
US 35 13 65%
SE 28 4 20%
G2004 19 2 10%
Vote The Change 14 1 5%
PLUS@LUX 4 0  0%

 … this is why we need CLP electoral reform in Luxembourg, NOW !

The current system is not allowing ALL Staff to be truly represented in the CLP for the next 3 years. A Proportional System would have led to a result something closer to the following in terms of Seats:

List Name Seats in proportion to % of total votes
US 7
SE 5
G2004 4
Vote The change 3
PLUS@LUX 1

FFPE & U4U call on all the opposition Trade Unions to support our fight starting in January 2014, for a MORE DEMOCRATIC Electoral System.

LIST 1 would like to thank those who voted for us.

Résultats en détail

Les sièges pour les élections du CLP ont été attribués comme suit :

Liste 1 (Vote the Change) : 1 siège (G. Pongas / F. Van den Bril)
Liste 2 (G2004) : 2 sièges
Liste 3 (US) : 13 sièges
Liste 4 (Solidarité Reloaded) : 4 sièges
Liste 5 (Plus@Lux) : 0 siège

Il y a eu 2705 votes exprimés pour 3804 électeurs inscrits, dont :

1142 votes de listes
1381 votes panachés
168 votes blancs
et 14 nuls

Synthèse et comparaison 2010 / 2013

La répartition des voix en pourcentage s'est fait comme suit :

  Elections 2013 Elections 2010
Liste 1 Vote the Change 14.9% (7.45% FFPE + 7.45% U4U) 16,2% (FFPE+U4U+SID)
Liste 2 G2004 19.4% N.A.
Liste 3 USL 36.79% 52.29%
Liste 4 Solidarité Reloaded 28.91% (dont 24.57% à SE) 25.07% (SE uniquement)
Liste 5 Plus@Lux 0% (car inférieur à 5%) 6.44% (AD Lux uniquement)

Vote The Change : Who are we ?

Qui sommes-nous ? 

La liste VOTE THE CHANGE regroupe deux syndicats : U4U et la FFPE. Ces syndicats ont déjà participé aux élections du CLP de Luxembourg en 2010. La liste a alors remporté 16% des voix. Notre valeur ajoutée : être fortement présent dans tous les autres lieux de travail de la Commission !

VOTE THE CHANGE soutient une approche européenne et communautaire des problèmes qui exige un service public indépendant, permanent et compétent  pour remplir les tâches confiées par les Traités.

VOTE THE CHANGE défend bien évidemment notre système de rémunération mais notre liste s’intéresse aussi à promouvoir de meilleures conditions de travail dans les Institutions européennes. Surtout, nous mettons à l'agenda du dialogue social une véritable politique de carrière : mobilité, avenir des fonctionnaires et agents les plus anciens, intégration des jeunes, management participatif etc...

VOTE THE CHANGE se concentre sur la problématique "Luxembourg" : nous sommes très préoccupés par la précarisation croissante du personnel : de plus en plus d’agents contractuels avec des bas salaires dans une ville très chère. Cette précarité se renforce d’une très grande division du personnel, entre pré et post 2004, agents temporaires, agents contractuels, personnels de droit luxembourgeois, collègues transférés dans les Agences exécutives…  

Qu’a fait le CLP sortant sur tous ces dossiers ? 

VOTE THE CHANGE soutient un mode d’élection démocratique du CLP. Notre liste souhaite promouvoir un mode de scrutin qui reflète véritablement l’opinion du personnel et demande d’abandonner le système actuel qui permet à un syndicat ou deux (bonnet blanc et blanc bonnet) de monopoliser le pouvoir, avec 50 voix d’avance sur les autres.

En 2013, VOTE THE CHANGE présente une liste renouvelée de collègues fonctionnaires et agents, afin de d’aborder les questions du personnel différemment de ce qu’ont fait l’USL et SE qui dirigent le CLP, à tour de rôle, depuis plus de 30 ans.

VOTE THE CHANGE, prend l’engagement de faire bouger les lignes !

VOTEZ le Changement : VOTE THE CHANGE !

Who are we?

 The VOTE THE CHANGE candidate list covers two staff organisations: the U4U and FFPE. These staff organisations have already taken part in the Luxembourg CLP elections in 2010. On that occasion, the list secured 16% of the votes. Our added value: the fact that we have a strong presence at all of the Commission’s other work places!

VOTE THE CHANGE supports a European and Community approach to problems which call for an independent, permanent and competent public service to perform the duties entrusted to it by the Treaties.

VOTE THE CHANGE naturally defends our pay system but our list is also about promoting better working conditions in the European institutions. Above all, we are asking for a real career policy to be included in the social dialogue agenda. This means a policy on mobility, the future of officials and older agents, incorporating younger people, participatory management and so on.

VOTE THE CHANGE focuses on the "Luxembourg" problem scenario: we are very worried about the fact that staff are increasingly facing insecurity: there has been a gradual increase in the number of contract agents on low salaries in a very expensive city. This insecurity is exacerbated further by huge discrepancies between staff -  between pre- and post 2004 workers, temporary agents, contract agents, staff under Luxembourg law, colleagues transferred  to the executive agencies and others.

 

What has the CLP done about all these cases?

 

VOTE THE CHANGE is supporting a democratic method of election for the CLP. Our candidate list aims to promote a counting system which will reflect staff feelings and will call for the scrapping of the current system which allows one or possibly two staff associations (six of one and half a dozen of the other) to monopolise power, with a head start of 50 votes over the others.

In 2013, VOTE THE CHANGE is presenting a renewed list of officials and agents in order to tackle staff matters in a way which differs from that used over 30 years by the USL and the SE, which manage the CLP in turn.

VOTE THE CHANGE, make a commitment to shift the goalposts!

VOTE for this change: VOTE THE CHANGE!

 

Programme de la liste Vote The Change (n°1) - 2013

Tract 'Job insecurity'

Tract 'programme' + liste des candidats

Collection des affichettes 'programme'

Campagne électorale CLP Luxembourg – 2013

« Vote the CHANGE »

1. Défense de la Fonction Publique européenne
Mise en œuvre du nouveau Statut : Préservation des intérêts du personnel dans la négociation des Dispositions Générales d’Exécution / Préparation de recours juridiques…

2. Amélioration des conditions de travail et de l’accompagnement des nouveaux collègues, transports respectueux de l’environnement
Flexitime, télétravail, missions, bâtiments, cantine,…
Accueil et insertion des familles, Aide au logement,
Gratuité des transports en commun dans l’ensemble du Grand-Duché

3. Lutte contre les disparités et la précarité (post-2004)
Gestion des carrières pour la réduction des disparités des post 2004 et post 2014
Passerelles pour les changements de carrière, certification…
Concours internes pour tous

4. Promouvoir une politique des carrières
Valorisation des compétences…
Egalité des chances et reconnaissance des collègues 50 +

5. Management participatif
Moins de procédures bureaucratiques ; Plus de délégation et de responsabilisation

6. Ecoles et crèches
Stop à la pénurie

7. Soins de santé
Plus de surfacturation médicale, carte européenne de sécurité sociale…

8. Correction de la différence de 10% entre pouvoir d’achat entre Bruxelles et Luxembourg
Obtention du coefficient correcteur Luxembourg

9. Pour le personnel de droit privé
Internalisation de ce personnel sans perte de salaire
Accès au dialogue social

10. Restaurer le dialogue social
Réanimer le dialogue social à Luxembourg

Notre méthode : Redonnons la parole au personnel

1. Vote proportionnel aux élections statutaires et consultations systématiques

2. Rétablir un véritable et complet paritarisme

3. Promouvoir un syndicalisme participatif et de proximité

Vote The Change

1. Defence of the European civil service
Implementation of the new Staff Regulations: protection of staff interests in the negotiation of the General Implementing Provisions / Preparation of legal appeals …

2. Improving working conditions, provide support to new staff members and environmentally-friendly transport
Flexitime, teleworking, business-trips, buildings, canteen, etc.
Welcoming and integrating families, housing assistance,
free public transport for the whole of the Grand-Duchy

3. Combating differences and job insecurity (post-2004)
Career management to reduce post-2004 and post-2014 inequalities. Gateways to facilitate Career change, certification, etc. Internal competitions for everyone.

4. Help Staff develop a Career ‘path’
Skills upgrading, etc. Equal opportunities and recognition of staff in the 50+ age group

5. Participatory management
Fewer bureaucratic procedures
More delegation and responsibility

6. Schools and nurseries

Put an end to shortages

7. Healthcare
No more over-charging for medical care, European social security card, etc.

8. Correction of the 10% difference in purchasing power between Brussels and Luxembourg

Exposing, via an independent survey, the loss of purchasing power in Luxembourg.

Promoting the adoption of corrective measures in Luxembourg (housing subsidy, adjustment of the weighting, free public transport within the Grand-Duchy etc.)

9. For staff on contracts under private law
Internalisation of such staff without loss of salary
Access to social dialogue

10. Rebuilding social dialogue

Restart social dialogue in Luxembourg.

Open letter to Mrs Reding

We are European citizens too!

Dear Mrs Reding,

During this European Year of the Citizen 2013, you have been visiting various EU cities to participate in public debates with EU citizens. This is all very laudable, so too your defence of basic rights in Europe, in the past few years.

We wish to point out to you that EU Commission Staff are also EU citizens.

When the Commission tries to recruit Contract Agents Group Function I-01 at below the legal minimum wage in Luxembourg, do you step forward to protect their rights?

When Staff members leave their own native country and sign a contract of employment which states they have certain entitlements during their future EU career, and then the Commission tears up that contract a few years later, who defends their rights?

When the EU Commission stops adhering to the principle of ‘equal work, equal pay’ for post-2004 staff and Contract Agents, who among the Commissioners volunteers to step forward, to defend their rights as EU Citizens?

When parents of children in the European School are treated unjustly and seek legal redress they find that they too have no recourse to legal justice, at the European level. Who in the Commission protects their rights?

When Irish people come to work in Brussels/Luxembourg for the EU and lose their right to vote in their own country, who defends their rights?

What about secretaries ( of which the vast majority are female ) who shall be recruited at 16% less salary next year? Who in the Commission protects their rights? etc., etc…

Dear Mrs Reding, before the end of 2013 would you be free to participate in a EU Citizens’ Forum, made up of EU Commission Staff in Luxembourg?

Lettre ouverte à Mrs Reding

Nous sommes AUSSI des citoyens européens!

Au cours de 2013 " Année européenne des citoyens", vous avez invité différentes villes de l'UE à participer à des débats publics avec les citoyens de l'UE. Tout cela est très louable, de même que votre défense des droits fondamentaux en Europe démontrée dans les dernières années.

Nous tenons à vous signaler que les services de la Commission de l'UE sont aussi des citoyens de l'UE …..

Lorsque la Commission tente de recruter les agents contractuels du Groupe Fonction I-01 au -dessous du salaire minimum légal au Luxembourg , pensez-vous pas en avant pour la protection de leurs droits ?

Lorsque les membres du personnel quittent leur pays natal et signer un contrat de travail qui stipule qu'ils ont certains droits pour toute leur future carrière dans l'UE , puis qu'ensuite la Commission met en cause leur contrat quelques années plus tard , qui défend leurs droits?

Lorsque la Commission européenne arrête de respecter le principe de «travail égal, salaire égal » pour l'après-2004, le personnel et les agents contractuels , qui, parmi les commissaires sont volontaires pour avancer et pour défendre leurs droits en tant que citoyens de l'UE ?

Lorsque les parents d'enfants de l'Ecole européenne sont traités injustement et demandent réparation, et qu'ils s'aperçoivent qu'ils n'ont trop aucun recours légal en justice au niveau européen; qui à la Commission protège leurs droits?

Quand les Irlandais viennent travailler à Bruxelles ou Luxembourg pour l'UE et perdent alors le droit de voter dans leur propre pays, qui défend leurs droits?

Qu'en est- il des secrétaires (dont la grande majorité sont des femmes ) qui seront recrutés à 16 % en moins que le salaire de base à partir de l'année prochaine? Qui à la Commission protège leurs droits? etc , etc ..

Chère Madame Reding, avant la fin de l'année 2013 serez-vous libre pour participer à un Forum des citoyens de l'UE , composé de personnel de la Commission européenne au Luxembourg?

Disunity is toxic – don’t touch it!

Since 2004, the Member States’ reforms of the Staff Regulations have set one section of the European Public Service against another – long-service against new, EUR 15 against EUR 12, young against old, permanents against temporary, Commission section staff against agency personnel, and so on.

The Kinnock reform forced all staff grades to make sacrifices, particularly new entrants. The latest revision of the Staff Regulations, due to come into force on January 1 2014, will drive fresh wedges between staff whose conditions will be eroded yet again (retirement at 66, less attractive career prospects, etc.) while adding a new SC secretarial grade, with fewer rights than the ASTs. The Member States are largely to blame for this situation, together with the Commission, which was the source of the proposals.

We are calling for a staff policy which will reduce inequalities: we want genuine re-grading internal competitive exams to be held, with “cascading” in place, that is, promotion systems not used to reduce the freezing of career paths, the establishment of a careers and talent-spotting policy, etc.

The VOTE THE CHANGE policy proposals have been built on a foundation of unity, with absolutely no difference between grades.

On this basis, VOTE THE CHANGE (U4U, FFPE) has fought for and won the extension of contract agents’ contracts from 3 to 6 years, and their right to sit the internal competitive exams.

VOTE THE CHANGE is also endeavouring to persuade management to finally introduce a career policy for the benefit of the over-55s and the young, based on the needs of the institution and the skills of the colleagues, so that talent can be better deployed, and the linear use of staff avoided, with the aim of easing the inequalities between the various grades.

VOTE THE CHANGE is likewise fighting for strict adherence to the principle of legitimate expectations and the preservation of the rights working staff have won for themselves, as has been echoed by the Court of Justice. The basic aim of this is to protect the rights of all colleagues, regardless of age, grade or category. This respect for principles is all the more important in the light of the new conditions to be applied to colleagues recruited after 2014. Without this, we would be working in a private enterprise where only might is right, not in a public service based on the law!

We are for the defence of all staff members, regardless of their status!

We are for an all-inclusive approach to staff defence, not a corporate attitude, based on every man for himself!

VOTE LIST No 1, VOTE THE CHANGE, Vote for change

Rejeter le poison de la division!

Depuis 2004, les réformes du Statut conduites par les États membres ont instillé la division au sein de la fonction publique européenne : entre les anciens et les nouveaux, les EUR 15 et les EUR 12, les jeunes et les vieux, les permanents et les non permanents, le personnel des services de la Commission et le personnel des agences etc.

La réforme Kinnock a imposé des sacrifices à toutes les catégories du personnel, notamment les nouveaux fonctionnaires. La nouvelle révision du statut qui entrera en vigueur le 1er janvier 2014 va encore ajouter des nouvelles divisions avec des personnels dont les conditions sont à nouveau dégradées (retraite à 66 ans, perspectives de carrière réduites, etc.) ainsi qu'une nouvelle catégorie de secrétaires SC, dont les droits sont inférieurs aux ASTs. Les Etats membres portent une grande responsabilité dans cette situation comme d'ailleurs la Commission, à l'origine de ces propositions.

Nous préconisons une politique du personnel qui réduise les disparités : passage des vrais concours internes de reclassement, utilisation des « cascades », c’est-à-dire des moyens de promotion non utilisés pour réduire les retards de carrière, mise en place d’une politique des carrières et de détection des talents etc.

Les propositions politiques de VOTE THE CHANGE sont construites dans une approche unitaire et absolument non catégorielle.

VOTE THE CHANGE (U4U, FFPE) a ainsi défendu et obtenu que les contrats des agents contractuels passent de 3 à 6 ans et qu'ils bénéficient de concours internes.

VOTE THE CHANGE propose également à l’administration d’introduire enfin une politique des carrières en faveur des 55+ et des jeunes, basée sur les besoins de l'institution et sur les compétences des collègues, pour utiliser pleinement les talents et refuser l'utilisation linéaire du personnel, avec pour objectif de réduire les inégalités entre les différentes catégories.

De la même manière, VOTE THE CHANGE soutient le respect strict du principe de la confiance légitime et de la préservation des droits acquis du personnel en place, tel que développé par la Cour de justice. Cela est fondamental pour défendre les droits des collègues, quel que soit l'âge, le grade ou la catégorie. Ce respect des principes est d'autant plus important que de nouvelles conditions s’appliquent aux collègues recrutés après 2014. Sans cela, nous serions dans une entreprise privée où s'impose la loi du plus fort, pas dans une fonction publique fondée sur le droit!

Pour une défense de tout le personnel quel que soit son statut!

Pour une approche globale et non corporatiste de la défense du personnel!

VOTEZ LISTE n°1, VOTE THE CHANGE, Vote for change

Corporatism is toxic – don’t touch it!

In the wake of the imposition of the “2004 reform”, staff defence was undermined by the emergence of corporatist, even sectarian, behaviour patterns. The Staff Association powers found themselves called upon to work to adjust the colleagues’ salaries and other rights post 2004 “by dragging them upwards”. But in late 2012, some Staff representatives found themselves writing to Member States to ask for career, retirement and salary conditions to be rendered less attractive, thus hoping to improve the situation regarding post-2004 positions.

The 2014 reform shows where this kind of approach gets you – a worse deal for everybody!

The outcome of these divisions and this approach to Member States has been the freezing of careers at AST 9 and AD12 for everybody, with no exceptions (pre-, post-2004, and post-2014); the erosion of job security with the Commission, with 5% fewer officials; the extension of the contribution period for pensions; and the deterioration of retirement conditions for post-2004 and post-2014 colleagues. The corporatist approach which had been expected to favour post-2004 staff foundered under this reform and all colleagues lost out.

VOTE THE CHANGE believes that the key to defending our staff is solidarity: our organisations are committed to calling for the elimination of the most glaring examples of injustice and for the support of colleagues in such situations. But let us be under no illusions: when one staff category attacks another, it is doing the work of the Member States and the anti-Europeans!

We are for the defence of all staff members, regardless of their status!

We are for an all-inclusive approach to staff defence, not a corporate attitude, based on every man for himself!

VOTE LIST No 1, VOTE THE CHANGE, Vote for change

Rejeter le poison du corporatisme!

Suite à l’avènement de la « réforme 2004 », la défense du personnel a été affaiblie par l’apparition de comportements corporatistes, voire sectaires. Les forces syndicales ont pour devoir d’adapter les salaires et autres droits des collègues post 2004 « en les tirant vers le haut ». Certains représentants du personnel ont toutefois écrit fin 2012 aux Etats membres pour demander de diminuer les carrières, les retraites et les salaires, espérant ainsi améliorer la situation des post-2004.

La réforme 2014 montre où ce comportement nous conduit : plus de limitations pour tous!

Le résultat de ces divisions et de ces interventions auprès des Etats membres est le blocage des carrières en AST 9 et en AD12 pour TOUT le monde (pré, post 2004, et post 2014), la précarisation de l'emploi à la Commission, avec 5% de fonctionnaires en moins, la prolongation de la période de cotisation pour les retraites et la dégradation des retraites pour les post 2004 et pour les post 2014. L'approche corporatiste qui voulait privilégier les post 2004 a échoué lors de cette réforme et tous les collègues y ont perdu.

VOTE THE CHANGE considère que le corollaire de la défense du personnel est la solidarité: nos organisations s'engagent à demander de rectifier les injustices les plus flagrantes et de soutenir les collègues dans ces situations. Toutefois, ne nous trompons pas : quand une catégorie du personnel attaque une autre catégorie, elle fait le jeu des Etats membres et des anti-européens!

Pour une défense de TOUT le personnel Quel que soit son statut

Pour une approche globale et non corporatiste de la défense du personnel

VOTEZ LISTE n°1, VOTE THE CHANGE, Vote for change

Colleagues – strong action is the only way to protect our rights

The new Staff Regulation was passed without any real debate, it tramples our hard-earned rights underfoot in a dozen ways, and degrades everybody’s working conditions, particularly for the post-2004 generation, and in the future the post-2014 staff!

Our two staff associations, united behind ‘Vote the Change’, are now seizing every legal ground available to fight the most glaring breaches enshrined in this new Staff Regulation before the Court of Justice.

We are now bringing actions against:

• setting a ceiling on AST and AD career paths;
• the degradation of the AST career path by the creation of the AST/SC career path;
• changes being made to the retirement system;
• the 6% levy during the salary freeze period;
• annex X (personnel on delegation)

(and there will be more!)

 

La Résolution adoptée le 1er octobre 2012 par l'AG du personnel de la Commission, élargie aux autres institutions de Luxembourg (versions FR et EN) mandate les OSP de ce site à coordonner leur action au niveau interinstitutionnel, et plus particulièrement avec le Conseil, en vue des négociations dans le cadre de la procédure de codécision sur la révision du Statut.

Appeal for establishing a network of colleagues in Luxembourg  (FR version)

Luxembourg European School Non-Discrimination Campaign : no to the vertical split

A coefficient for Luxembourg !

This is why EU Officials in Luxembourg need to have either a special coefficient for Luxembourg or a Housing Allowance!

Average prices per square metre :

 

RÉSOLUTION NO. 4/2011 du 17 mai 2011 DU CLP LUXEMBOURG: Équivalence du pouvoir d'achat au Luxembourg

 

Élections 2010 au CLP de Luxembourg

Elections professionnelles à Luxembourg: la liste "Vote the Change" crée l'événement grâce au soutien du personnel

"Vote the change", liste soutenue par U4U/SID/FFPE a obtenu 16,2% et un siège, aux élections du Comité du personnel à Luxembourg.

Le résultat a été déterminé par la division des syndicats de la majorité, le plus important d'entre eux - SE - ayant refusé une liste unique qu'U4U proposait avec la FFPE et le SID. Les électeurs ont sanctionné cette attitude et se sont détournés, pour l'instant, de manière significative, d'une organisation qui n'en méritait peut être pas tant. Quant à A&D, cette organisation a disparu de la scène de la représentation du personnel, à cause d'un système électoral non proportionnel injuste.

Les électeurs ont été sensibles à l'originalité des propositions faites par "Vote the Change", enrichies de manière très heureuses par la combinaison de programmes de 3 partenaires dans cette aventure.

Les autres syndicats ont obtenu les chiffres suivants: US: 52.29 % (17 élus), SE: 25.07 % (2 élus), A&D: 6.44 % (aucun élu).

Si la répartition des sièges s'était faite à la proportionnelle, l'US aurait obtenu 11 élus, le SE 5, "Vote the Change"3 et A&D 1 élu. Cela illustre la pertinence de l'approche de "Vote the change" en faveur d'un système proportionnel refusé par l'US.

 

"Vote the Change" collaborera à l'avenir avec toutes les forces syndicales qui seront d'accord pour reprendre avec elle au moins 5 des 10 points de programme de cette liste et deux des trois points de méthode plus en particulier l'engagement de se battre pour un système électoral proportionnel et celui de proposer au vote par referendum tout compromis avec le Conseil, mettant le personnel en situation de décider de son devenir professionnel.

Vote the Change

Common list of FFPE + le SID + U4U

List 1 : Vote the change !  see our candidates

See our posters : Poster 1  Poster 2  Poster 3

Notre Programme

  1. Défense de la Fonction Publique européenne
    Préservation du Statut, défense de la « Méthode » et des retraites…

  2. Amélioration des conditions de travail et de l’accompagnement des nouveaux collègues
    Flexitime, télétravail, bâtiments, mission…
    Accueil et insertion des familles, Aide au logement…

  3. Défense des « naufragés » de la Réforme
    Passerelles pour les changements de carrière, certification, transcatégoriels…

  4. Soutien aux revendications des précaires
    Travail égal, salaire égal

  5. Reconnaissance des collègues 50 +
    Valorisation des compétences…

  6. Refonte du REC
    Une évaluation honnête; la suppression des groupes de performance; des promotions aux collègues méritants et pas seulement aux amis des amis

  7. Ecoles et crèches
    Stop à la pénurie

  8. Soins de santé
    Plus de surfacturation médicale, carte européenne de sécurité sociale…

  9. Encourager les transports respectueux de l’environnement
    Gratuité des transports en commun…

  10. Pour le personnel de droit privé
    Internalisation de ce personnel sans perte de salaire
    Accès au dialogue social

Notre méthode : Redonnons la parole au personnel

1. Vote proportionnel aux élections statutaires et consultations systématiques
2. Rétablir un véritable et complet paritarisme
3. Promouvoir un syndicalisme participatif et de proximité

Chers Collègues,

Des élections au comité du personnel auront lieu en novembre prochain à Luxembourg.

Le système électoral existant n'a permis, dans les faits, que l'alternance entre deux blocs, au détriment de la diversité de la représentation du personnel.

 Ce système a jusqu'à présent empêché les remises en cause et les améliorations nécessaires à la représentation du personnel. Il a pérennisé le statu quo des attitudes et des politiques. Enfin, il a favorisé un affrontement stérile et artificiel entre deux blocs.

Il est encore temps que cela change. Il est nécessaire que cela change. Il vous appartient que cela change.

Le rôle de la Commission est critiqué. Notre métier évolue dans un sens négatif, nos conditions de travail se dégradent. Le niveau de nos rémunérations et pensions est remis en question, pour l'instant en paroles.

Il devient donc urgent et primordial que la représentation du personnel devienne un outil proche des préoccupations du personnel, proche des conditions d'exercice de leur métier, plus unitaire et plus citoyen.

Dans cette optique, la FFPE, le SID et U4U proposent à l'attention du personnel une liste complète: Vote the Change. C'est la première fois dans qu'à Luxembourg une troisième liste complète est déposée offrant une alternative crédible aux deux grands listes habituelles.

Qui sommes-nous?

La liste "Vote the Change" est composée de 20 couples, de tous âges, presque à quasi parité de collègues hommes et femmes provenant de la quasi-totalité des directions générales. 1/5 parmi nous sont des AD, 1/2 sont des AST, 1/3 des Autres Agents de différents grades. La liste est composée de collègues provenant de 17 différents états membres.  Les collègues présents sur la liste couvrent la totalité des métiers exercés à la Commission à Luxembourg.

Mais le plus important peut être: "Vote the Change" est la seule liste composée de syndiqués, issus de trois différentes organisations, et des non - syndiqués. En son sein coopèrent un groupe de collègues motivés   de longue date, rassemblés par un désir commun d'action efficace et de changement des pratiques révolues, et des collègues nouveaux, véhiculant des aspirations nouvelles, convaincus par la nécessité d'obtenir un renouveau syndical. Nous pensons que la démocratie doit remplacer les éternelles querelles syndicales préjudiciables à une action forte et résolue.  

"Vote the change" témoigne de ce fait que le travail en commun est possible, voire indispensable, moment même où malheureusement la plupart des organisations syndicales se tournent le dos, à l'approche d'échéances importantes pour le personnel (nouvelle méthode salariale en 2012, mise en place du nouveau SEAE, possibles attaques contre le statut…).

Pourquoi une nouvelle liste?

Pour répondre aux nouveaux défis qui se posent à la Fonction Publique Européenne par une union transversale aux syndicats actuels afin de proposer des idées nouvelles, un militantisme actif, une foi dans notre avenir et dans notre possibilité de faire bouger l'administration dans un sens plus favorable aux collègues.

Parmi ces nouveaux défis on peut citer:

-       la remise en question du rôle historique de la Fonction publique européenne et de la notion de "l'intérêt commun" comme principe d'action de l'UE; ceci est grave dans le contexte de crise généralisée que nous connaissons et annonciateur de nouvelles attaques;

-       la coupure profonde entre le personnel et les organisations le représentant: celles-ci ont perdu la confiance active d'une grande partie du personnel; les organisations  syndicales se sont éloignées du personnel;

-       la panne du dialogue au sein de la Commission, qu'il s'agisse du dialogue au sein des structures locales  de travail, au sein des directions générales, voire de la Commission elle-même;

-      L'absence de participation du personnel à la vie de l'Institution,  qu'il s'agisse au moment de la proposition de réformes ou de prises de décisions le concernant;

-        l'accroissement des disparités au sein du personnel au sein duquel cohabitent les "anciens" fonctionnaires, les nouveaux recrutés avec le nouveau statut et une masse croissante de précaires;

-        l'absence de reconnaissance professionnelle est ressentie vivement notamment par les collègues de plus de 50 ans, et les collègues femmes, entraînant doutes et souffrances au travail;

-        enfin, l'absence de coopération et d'unité d'action des organisations représentant le personnel. .

Quels sont nos principaux objectifs ?

Outre la prise en compte de ces nouveaux défis, un premier objectif est l'obtention à Luxembourg d'un accord intersyndical pour une représentation du personnel enfin efficace, comme c'est le cas à Bruxelles. Vous pensez que le système actuel ne permet pas la défense de vos intérêts? Nous venons de plusieurs horizons, syndiqués ou non et nous le pensons aussi.  Seule l'obtention d'un accord intersyndical, permettra d'avoir  le poids nécessaire dans des négociations.

Le deuxième objectif: accroître la participation et la consultation du personnel dans les affaires le concernant. On doit rompre avec une méthode qui n'associe pas le plus grand nombre à l'élaboration des propositions qui le concerne, comme le recommande d'ailleurs la Commission elle même en matière de bonne gouvernance. Une des mesures à mettre en place rapidement serait la création d'une "chambre d'écoute" paritaire permanente pour l'ensemble du personnel quelque que  soit le sujet. Le personnel doit être consulté pour toute grande question le concernant.

Enfin la voix du personnel ne doit pas être dénaturée par un système électoral non proportionnel et qui favorise les plus fortes minorités installés.

Un troisième objectif concerne la réduction des disparités de situation parmi le personnel car le maintien et l'accroissement de celles-ci divisent le personnel et le desservent.

Enfin, les sujets relatifs aux conditions d'emploi des collègues doivent redevenir des sujets du dialogue social. La voix du personnel doit être entendue lors des restructurations, lors des discussions concernant la mise en œuvre de nouvelles politiques communautaires ou bien lors du lancement de nouvelles réformes; l'élaboration de celles-ci doit partir de constats partagés par le personnel. Les conditions d'hébergement dans les crèches, garderies, écoles doivent s'améliorer, le  nombre de places doivent s'accroître sensiblement.  

Nous reviendrons sur l'ensemble de ces sujets. A bientôt.

 

Dear Colleagues,

 The elections for the staff committee in Luxembourg will take place next November. The existing electoral system continues in practice to encourage the rotation between two specific blocs to the detriment of the diversity of staff representation.

The present systems prevented until now the necessary questioning and improvements for staff representation.  It has perpetuated the status quo of specific attitudes and policies.  Lastly, it encouraged the sterile and artificial confrontation between those two blocs.

It is still time to change this!  It is necessary to change this!  It is up to you to do so!

 The role of the Commission is criticised. Our profession is evolving in a negative direction, our working conditions are deteriorating, our salaries and pensions are questioned at the moment only in discussions. It is therefore primordial that the staff representation becomes a tool which takes seriously into account staff concerns relating to their working conditions, a tool which is more unanimous and democratic.

With this logic, FPEE, SID and U4U joined forces and propose a new list:  Vote for Change.  It is the first time in Luxembourg during the last six years that a third complete list is deposited, providing thus a credible alternative to the two usual lists.

Who are we?

The "Vote the Change" list comprises 20 couples of all changes, has a balanced representation between men and women and colleagues from almost all the Directorates General.  1/5 of the colleagues on the list are AD, ½ are AST and 1/3 other agents of different grades. It also covers 17 different nationalities and the totality of different professions carried out in the Commission in Luxembourg.

The most important thing though is that the "Vote The Change" list is the only list composed by colleagues who belong to three different trade unions but also from colleagues who do not belong to any.  Its core is composed by a group of colleagues who for a long time had a common wish to change current union practices, bring in new aspirations for efficient action and bring in fresh ideas by evolving new colleagues and providing the means for an updated trade-union movement. We think that democracy should replace the eternal trade union quarrels which prejudice strong and determined actions.  

"Vote for change" shows that common work is possible and indispensable at a time when unfortunately most of the trade unions turn their backs to each other not taking into account that we are approaching important milestones for the staff (new method for salary increase in 2012, a new SEAE, possible attacks to our staff regulations etc.)  

Why a new list?

To meet the new challenges facing the European Civil Service with transversal unity in contrast to the actual trade unions in order to propose new ideas, show an active militarism, show faith in our future and in our possibilities to steer the administration to a more favourable direction for the colleagues.

Among these new challenges one could quote:

-         the questioning of the historical role of the European civil service and the concept of "common interest" as a main principle for the EU; this is serious in the context of the generalised crisis that we know and is an indicator of future new attacks;

-         the rupture between the staff and the organizations that represent them:  the latter having lost the confidence of the major part of the personnel; the trade unions which moved away from the problems of the staff;

-         the breakdown of the dialogue within the Commission, be it the dialogue within the local work structures or even within the Commission itself;

-         the total absence of participation of the staff in the life of the institution whether this involves staff participation in the life of the Institution, the time of proposing reforms or decision making relevant to it;

-         the increase in the disparities within the different status of staff where the "former" officials cohabit with those recruited under the new staff regulations as well as an ever increasing number of precarious staff;

-         the total absence of professional recognition which is felt strongly especially by colleagues who are more than 50 years old and by female colleague leading to difficult  working conditions and doubt;

-         and finally the absence of cooperation and unity amongst the staff representatives.

What are our main goals?

In addition to taking into account all these new challenges, a first goal is to achieving and inter-union agreement in Luxembourg to ensure an effective staff representation as it is the case in Brussels.  Do you think that the present system does not defend your interests?  We see things from a different perspective be it from a trade-union or independently and we think so too!  We can only achieve having the necessary weight in any negotiation by obtaining an inter-union agreement. 

The second goal:  increase the participation and consultation with the staff in what concerns it. It is important to break up mechanisms which do not include the largest possible number of those concerned in the drawing up of proposals. This was even recommended by the Commission itself within the framework of good governance.  One of the measures to be taken as soon as possible is to set up "chambre d'écoute" (listening committees) comprising of administration and staff representatives, for any subject.  The staff has the right to be consulted for any major issue that concerns it. Lastly, the voice of staff should not be misrepresented by a not proportional electoral system favouring the strong minorities already in place.

A third goal is the reduction of the situation disparities amongst the staff which create friction and are not in the personnel's favour. The issues relevant to the conditions of employment of the different colleagues should be the subject of a social dialogue. The voice of the personnel should be heard when re-organisations are planned, when discussions for new community policies are taking place and of course when new reforms are to be made. The discussion and elaboration of the latter should start from a specific base shared with the personnel. The conditions in the nursery schools, after school services and schools should improve and their capacity should increase considerably.

We shall come back on all these issues.  See you soon!

 

Defending the Construction of Europe and its Civil Service

The European Civil Service has been constantly challenged for many years. This trend is growing, within the context of a return to intergovernmentalism and nationalism. Increasingly aggressive attacks against the supposed “advantages” of European Union civil servants, occur more regularly. They are also accompanied by a questioning of the Community method which is the only way to enable Europe to face the challenges of the 21st century. The creation of the new Foreign Service, which is basically intergovernmental, is likely to transform the Commission into a mere Secretariat of the Council. In the long term, we could even become just a super-Agency dealing with the internal market and competition.

The primary objective of our VOTE THE CHANGE List, is to promote the role and intervention at a Community level, the only level likely to defend the interests of Europeans. This Community intervention can only be carried out with an independent community budget, preferably increased compared to the meagre 1% of EU GDP (which is the norm at present), based on own resources, and a strong Civil Service based on a true statute.

This is why a policy of reduction of wages at the expense of the European Civil Service, is not only unfair - the reform of 2004 having already reduced the total wages bill as well as individual wages - but also dangerous, insofar as it would prevent the recruitment of qualified and independent staff upon which the construction of Europe is so dependent.

The policy of reducing the Institutions' wage bill is also ineffective. Indeed, it counts approximately for a little over 5% of the Community budget and at best saves 0.10% of the budget, while de-motivating Staff. A 0.10% share of a budget that represents only 1% of the GDP of the 27 Member States, is purely symbolic and demonstrates that besides looking for a scapegoat (which is the norm in a time of crisis), it is the existence of an independent and highly qualified Civil Service, which is at issue.

The VOTE THE CHANGE List, will oppose by all available means any further weakening of the Community Civil Service, like what happened in 2004, and wishes to denounce the recent attacks against our Civil Service: rejection of the result of the Method to adjust our salaries for 2009 - paid dearly for, in 2004; clear violation of the principle of legitimate expectations of Staff with regard to the mechanism of their salary adjustment; pressure from the Member States on the Commission to cease allowing early retirement without any penalty; etc…

If you want to give a chance to this List, presented by trade unions who are fighting to defend the independence, permanency, competence and unity of our Civil Service! VOTE THE CHANGE at the next Local Staff Committee election in Luxembourg.

 

Défendre la Construction Européenne et sa Fonction publique

La Fonction Publique européenne fait l'objet de remises en cause permanentes depuis de nombreuses années. Cette tendance ne fait que croître dans un contexte de retour vers l'intergouvernemental et aux nationalismes. Des attaques de plus en plus agressives contre les supposés "avantages", dont jouiraient les fonctionnaires de l'Union européenne, se multiplient. Elles s’accompagnent également de la remise en cause de la méthode communautaire pourtant la seule capable de permettre à l’Europe d’affronter les défis du 21ème siècle. La création du nouveau Service extérieur, d’essence intergouvernementale, est de nature à conduire à la transformation de la Commission en secrétariat du Conseil, voire à terme à une super-Agence dans le domaine du marché intérieur et de la concurrence.

L’objectif premier de notre liste VOTE THE CHANGE est de promouvoir le rôle et l’intervention du niveau communautaire, seul échelon susceptible de défendre les intérêts des Européens. Cette intervention communautaire ne peut se réaliser qu’avec un budget communautaire autonome, de préférence en augmentation par rapport aux maigres 1% du PIB de l'Union qui constituent la norme aujourd'hui, basé sur des ressources propres, et une Fonction Publique forte basée sur un véritable statut.

C'est pourquoi une politique de réduction salariale aux dépens de la Fonction Publique Européenne, est non seulement injuste - la réforme de 2004 ayant déjà réduit la masse salariale globale autant que les salaires individuels - mais surtout dangereuse, dans la mesure où elle empêcherait le recrutement du personnel qualifié et indépendant, dont la Construction Européenne a cruellement besoin.

La politique de réduction de la masse salariale des institutions est aussi inefficace. En effet, elle pèse sur environ un peu plus de 5% du budget communautaire et permet tout au plus d’économiser 0,10% du budget, tout en démotivant le personnel. 0,10% d'un budget qui ne représente que 1% du PIB des 27 États membres est purement symbolique et démontre, qu'au-delà de la recherche d'un bouc émissaire, traditionnelle en période de crise, c'est l'existence d'une Fonction publique indépendante et de qualité qui est en cause.

La liste VOTE THE CHANGE s'opposera par tous les moyens à un nouvel affaiblissement de la Fonction Publique communautaire, à l'instar de ce qui s'est passé en 2004, et souhaite dénoncer les attaques récentes contre notre Fonction Publique: refus du résultat de la méthode d’adaptation des rémunérations pour 2009, chèrement payée en 2004 ; violation manifeste du principe de la confiance légitime du personnel dans la mécanique d'adaptation salariale, injonction des Etats membres à la Commission de cesser d’appliquer la retraite anticipée sans pénalité etc…

Si vous souhaitez donner sa chance à une liste présentée par les syndicats qui se battent pour l’indépendance, la permanence, la compétence et l'unité de notre Fonction Publique, VOTE THE CHANGE aux prochaines élections du Comité Local de Luxembourg (CLP).

 

For a truly democratic election system

 

To best represent the Staff and to defend their interests, the Local Staff Committee (CLP) in Luxembourg has to be composed of 20 couples, made up of the most capable, motivated and qualified colleagues, to defend the interests of Staff.

The current majority-Electoral System results in most of the couples coming from only one trade union (the largest one) and the remainder from the 2nd biggest trade union. It does not however, make it possible to guarantee the quality and the engagement of elected representatives insofar as the candidates of other lists, perhaps more capable and motivated, do not have any chance of getting elected, under the current rules.

With this majority-Electoral system, important issues of concern of Staff may never be discussed by the CLP.

Is this in the long-term interest of the Staff? Of course not!

The only means of having the best representatives on the CLP, irrespective of their trade-union affiliation or their political convictions, is to adopt a fully proportional electoral system, based on the principle "one person, one vote".

With this approach, the 20 couples having obtained the most votes, will be elected.

This electoral system would make it possible to have a committee which reflects more accurately current thinking among Staff and which has a greater diversity of thoughts and ideas.

The current electoral system is used and defended by those who wish to retain all the power in Luxembourg, by taking advantage of an electoral system that favours the largest minority.

If Staff vote us onto the CLP, the VOTE the CHANGE List is committed to reforming the Electoral System, to move towards a proportional election system that represents ALL voters.

Vote, for a change! 

VOTE the CHANGE

 

Pour un scrutin vraiment démocratique

 

Pour représenter mieux le personnel et de défendre leurs intérêts, le CLP à Luxembourg doit être composé de 20 couples, composés des collègues les plus capables, motivés et qualifiés, pour défendre les intérêts du personnel.

Le système électoral actuel  majoritaire permet que la plupart des couples soient issus d'un seul syndicat (le plus grand) et le reste du 2éme syndicat. Il ne permet toutefois pas de garantir la qualité et l'engagement des élus dans la mesure où les candidats d'autres listes, tout aussi capables et engagés, si ce n'est plus, n'ont aucune chance d'être élus, dans ce contexte.

Enfin, avec ce système majoritaire des sensibilités importantes parmi le personnel ne sont jamais représentés au comité du personnel.

Est-ce dans l'intérêt à long terme du personnel? Bien sûr que non !

Le meilleur moyen d'avoir les meilleurs élus au CLP, indépendamment de leur affiliation syndicale ou des convictions politiques, est d'adopter un système électoral complètement proportionnel, basé sur le principe "Une personne, une voix". Dans cette approche, les 20 couples ayant obtenus le plus de voix, seront élus. Ce système électoral permet de disposer d'un comité qui reflète plus fidèlement les courants de pensée présents parmi le personnel et d'avoir une plus grande diversité d'idées et de pensées.

Le système électoral actuel est utilisé et défendu par ceux qui souhaitent, à Luxembourg, conserver tout le pouvoir, en profitant d'un système électoral qui favorise la plus forte minorité.

Si le personnel vote en notre faveur, la liste VOTE the CHANGE s'engage à réformer le mode de scrutin pour aller vers un scrutin proportionnel qui représente chaque électeur.

Votez pour le changement.

 

VOTE the CHANGE

 

[Top]


Problems regarding this web site ? webmaster@u4unity.eu       Last modified: 19 September 2017
      Search       Sitemap

Contact us - Receive our press - Join us - Articles of association - Archives - Facebook