Les défis climatiques et énergétiques de l’Union européenne

Invitation à une Conférence de l'AFFCE

Avec le soutien de la revue GRASPE

 

Groupe de réflexion sur l'avenir de la fonction publique européenne

Conférence de Jean-Marc Jancovici, Professeur à l'Ecole des Mines,
« Les défis climatiques et énergétiques de l’Union européenne »
14 novembre 2019, 18h30, Petite Salle du CCP, rue de la loi 80.

 

« Physiquement, l'économie est un vaste système de transformations, partant des ressources naturelles - toutes gratuites - pour aboutir aux produits et services dont nous disposons. L'énergie étant la marque de la transformation, il n'y a donc pas d'économie dans énergie, et cette énergie étant - en Europe exactement comme dans le monde - a 80% fossile, il n'y a pas de croissance économique sans croissance des émissions de CO2.

La transition vers les énergies renouvelables tente d'inverser le cours de l'histoire (nous sommes passés des renouvelables aux fossiles de 1800 à 1900, puis nous sommes restés dans le fossile), mais la physique s'oppose à ce qu'elle soit massive et rapide à cause du pic de production du pétrole conventionnel passé en 2008, du pic gazier de la mer du Nord passé en 2005, et du pic charbonnier passé dans les années 50 sur notre continent, auxquels s'ajoutent une défiance - excessive au regard des risques réels - pour le nucléaire.

L’Europe va progressivement manquer d’énergie, bas-carbone et fossile, dans les décennies à venir, alors même que l'article 3 du traité instaurant l'Union lui "impose" de rechercher la croissance. En outre, le conflit d'objectif permanent entre économie et CO2 n'est pas traité actuellement, avec pour résultat que les orientations prises se "marchent sur le pied". Face à cette situation instable, aux défis urgents, et à l'impossibilité de décarboner en croissance, comment faire ? »

La conférence est organisée en coopération avec la Revue GRASPE.

Pour des raisons de sécurité, veuillez-vous inscrire au préalable à l’adresse suivante : affce@ec.europa.eu. Seuls les collègues pourront accéder à la salle.