European Schools

Home
Working conditions
Outside Brussels
Agencies
Europ. Institutions
About U4U
Members

 

Up AD AST Post 2004 British Staff Contract Agents SNE - END Interns Salary Adaptations Careers REC Working time Mobility Fit @ Work 50+ Language Training Retired Staff Pensions Sickness fund Crèches et Garderies European Schools Hoaxes

Communiqué de Association des Parents / Parents' Association Crèches et Garderies à Bruxelles / Crèches and Garderies in Brussels

Information meeting on enrolment for the European Schools and Garderies Post-Scolaires: Monday 16 January 2017

The application period for the enrolment for the 2017-2018 school year at the Brussels European Schools opens on 12 January 2017 and will be divided in two phases. The first phase will run until 31 January 2017. The enrolment policy is available at the European Schools’ website.

To help guide parents through the enrolment process, the Parents’ Association of the European Creches and Garderies is organising an information meeting at CCAB (Room 0.D) from 12.30pm to 2.30pm on Monday 16 January. Mr Giancarlo Marcheggiano, Secretary-General of the European Schools, and Mr Jacek Pasternak, Head of Unit of OIB.CPE.3 responsible for the enrolments in Garderies Post-Scolaires (GPS) have kindly agreed to address the meeting and to answer parents’ questions.

Please note that if you are NOT working for the EU institutions, you will need to ask your partner to enrol you via ePass in order to participate in this meeting. All interested persons are welcome. Please bear in mind to arrive at least 15min in advance.

For those of you who cannot come to the meeting, please note that it will also be available by webstreaming (also available outside the EC premises).

For more information about the meeting, you can contact the Parents’ Association by email at EU-ADP-CRECHES-GARDERIES@ec.europa.eu. Information is also available through our Yammer site.

Réunion d’information sur les inscriptions aux écoles européennes et Garderies Post-Scolaires: lundi 16 janvier 2017

L'introduction des demandes pour l'inscription aux écoles européennes de Bruxelles pour l'année scolaire 2017-2018 commencera le 12 janvier 2017 et sera divisée en deux phases. La première phase sera ouverte jusqu'au 31 janvier 2017. La politique d'inscription est publiée sur le site web des écoles européennes.

Afin d'aider les parents souhaitant inscrire leurs enfants, l'Association des Parents des crèches et garderies européennes organise une réunion d'information au CCAB (Salle 0.D) de 12h30 à 14h30, le lundi 16 janvier. Nous remercions vivement M. Giancarlo Marcheggiano, Secrétaire-Général des écoles européennes, et M. Jacek Pasternak, Chef d'Unité de l'OIB.CPE.3 responsable pour les inscriptions aux Garderies Post-Scolaires (GPS) qui ont accepté d'assister à la réunion et de répondre aux questions des parents.

Attention: Veuillez noter que si vous ne travaillez pas pour les Institutions, votre conjoint devra impérativement vous inscrire via l'application ePass afin de participer à la réunion. Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues. Prévoyez d'arriver au moins 15min à l'avance.

Pour ceux qui ne peuvent pas se rendre à la réunion, veuillez noter que cette réunion sera également accessible par webstreaming (également disponible en dehors des locaux de la Commission).

Pour plus de renseignements sur la réunion, veuillez nous contacter par email (EU-ADP-CRECHES-GARDERIES@ec.europa.eu) et sur notre site Yammer.

 

Voir aussi : GUDEE
Groupe Unitaire pour le Développement des Écoles Européennes.
  Le GUDEE vise à défendre les droits des partenaires du Système (Parents, enseignants, personnel) mais aussi à orienter les évolutions du Système dans le sens à la fois du maintien de sa qualité et de son ouverture à plus de citoyens européens. Le GUDEE édite une revue Éducation européenne pour la promotion d'une éducation européenne étendue à tous les enfants de l'Europe.

Sur cette page
On this page
Réunion U4U - GUDEE du 10 avril 2014 Archives before 2014

Réunion de réflexion sur les Écoles Européennes

Le 10 Avril a eu lieu à Bruxelles une réunion informelle de réflexion (« brainstorming ») sur le développement d’une éducation européenne et l’avenir des Écoles Européennes organisée par le GUDEE, avec l'aide de U4U.

L’ordre du jour comprenait notamment les points suivants:

- The “Cost sharing”.
- The study related to the reform of the secondary (and how to keep the unique nature and mission of our schools)
- The limited budgetary resources of Chapter 5 of the EU Budget dedicated to the schools
- The question of the creation of a 5th European School in Brussels.

A la réunion ont participé 16 personnes et notamment des responsables des APEEES de Bruxelles. Mr Tremeur Denigot (JRC) a fait office de modérateur de la réunion et Georges Spyrou (OSP) a assuré le secrétariat et les arrangements matériels.

Mr Denigot a ouvert le débat, il a remercié les participants d’avoir sacrifié leur heure du midi et a souligné l’intérêt désintéressé des toutes les personnes autour de la table pour le développement de l’éducation européenne. Ensuite le groupe a procédé à l’examen des sujets du jour.

a) En ce qui concerne le « Cost sharing » Georges Spyrou a rappelé très brièvement le problème et a souligné que justement ces 9, 10 et 11 avril, la question est à l’agenda de la réunion du « Board of Governors » (BoG) qui se tiendra à Sofia. Ainsi il y avait un espoir de voir avancer ce dossier. A suivi une discussion qui a passé en revue plusieurs aspects de ce problème.

Il a été dit que le « Cost sharing » a commencé comme un problème d’ordre financier mais évolue dans un problème politique qui se complique de plus en plus au fur et à mesure que d’autres États Membres commencent à exprimer des positions restrictives analogues à celles du Royaume Uni (« contamination »). En ce moment il y a deux options sur la table de la réunion du BoG, une minimaliste qui prévoit de couvrir seulement les frais de quelques enseignants détachés les plus « indispensables » et une autre plus complète qui couvre la plupart des besoins (NB : malheureusement la réunion du mois d’avril du BoG à Sofia n’a pas abouti à une solution, suite à l’attitude négative notamment de l’Autriche de la France et d’autres pays).

Une possibilité pour faire face au problème créé par le « Cost sharing » est le recrutement d’enseignants locaux (« Chargés de Cours »). Cette solution se heurte notamment aux conditions restrictives relatives à la durée du contrat, les rémunérations relativement faibles et l’absence de « job security ». De cette manière il est souvent difficile de trouver les enseignants dont on a besoin.

A cela s’ajoute notamment pour Bruxelles, l’attitude des syndicats Belges qui demandent des rémunérations basées sur 14 salaires par an (« pécule de vacances ») ce qui n’est pas possible par nos règles budgétaires.

En plus, les conditions de recrutement des « chargés de Cours » dans les différents pays où existent des écoles Européennes ne sont pas les mêmes et de cette manière par exemple, un Espagnol et un Grec ne sont pas forcement recrutés sous les mêmes conditions.

Le groupe a conclu sur le besoin impératif de trouver des solutions et de proposer des contrats valables et si possible uniformes aux « Chargés des Cours ».

Il a été également dit que même si ces problèmes de recrutement étaient résolus, le budget des écoles restera faible et ne pourra pas faire face à la longue aux dépenses liés aux « Chargés des cours ». Ces dépenses iront d’ailleurs à la hausse, avec le départ des enseignants détachés et non remplacés par les EM. L’étape suivante (le budget étant constant) serait donc probablement la diminution de manière drastique des dépenses dans d’autres domaines de fonctionnement (SEN par exemple).

A l’heure actuelle, les écoles les plus touchées par le « Cost sharing » sont celles de Woluwé et d’Uccle mais c’est plutôt par un jeu du hasard et les autres écoles suivront.

Des participants on rappelé qu’un autre effet négatif est le fait que les enseignants engagés localement ne sont pas supervisés de la même manière que leurs collègues détachés et cela peut également causer des problèmes. En effet, il y a peu de « middle management » structuré au sein des écoles européennes et les directeurs sont appelés à remplir plusieurs fonctions ce qui n’est pas le cas à d’autres écoles. Certains professeurs font des tâches administratives et de coordination mais le plus souvent en « overtime » par rapport à leurs obligations contractuelles. Ceci est vrai pour la plupart des écoles et notamment pour celle de Laeken. Faudrait –il proposer un corps d’inspecteurs indépendants pour les Écoles Eur ? La question mérite d’être posée.

Des participants ont dit qu’une solution valable serait la « Communautarisation » des écoles pour les sortir des problèmes que génère la gestion « Inter-étatique ». Mais rien ne montre qu’en ce moment les EM sont disposés à franchir ce pas, car ils veulent malgré tout garder le contrôle des écoles EUR.

b) Ensuite a été discutée la question du budget des Écoles.

Le budget est limité et cela pose des problèmes au bon fonctionnement. L’Agence d’Alicante aurait un surplus dans son budget et cette somme pourrait être utilisée pour les écoles, mais il y a des problèmes légaux pour qu’elle soit utilisée. Il y a aussi une idée que la EIB/BEI pourrait devenir membre de la Convention pour les écoles et verser une contribution qui couvrirait une partie des frais.

La Conclusion est que les EM doivent subir un « Lobbying » pour qu’ils reconnaissent le besoin d’augmenter les ressources budgétaires notamment dans le cadre de la révision du Budget de l’Union. Dans ce sens le Parlement EUR pourrait jouer un rôle important, vu notamment le renouveau de son intérêt pour les questions des écoles EUR (Récent « Hearing » au Comité éducation du Parlement EUR) à condition que les prochaines élections ne remplissent ses bancs « d’eurosceptiques ».

c) Étude pour la réforme du secondaire (S4-S7):

Son budget et termes de référence sont en cours, très bientôt elle sera aux appels d’offre. Il faut que les parties intéressées comme les APEEE / Interparents , le Comité du personnel et le GUDEE suivent de près ce dossier.

d) Création d’une 5ème école à Bruxelles.

Les 4 écoles qui sont présentes en ce moment à Bruxelles ne sont pas suffisantes pour absorber toute la demande (même si 50% des collègues n’inscrivent pas leurs enfants aux écoles EUR). Le bureau de M. Kivinen est en discussion avec les autorités Belges pour qu’elles prennent une décision en la matière. Mais aucune décision ne pourrait être prise avant les élections du 25 mai et la mise en place des nouveaux élus. Une 5ième école « tout secondaire » sorte de « campus » serait une idée intéressante, mais à Luxembourg les autorités ont écarté cette option car les études montrent qu’elle serait une solution plus chère que celle de la création d’une école classique.

En ce qui concerne le site de la 5ième école, la solution la plus logique serait Berkendael, avec une option d’élargir l’école au site actuel de la prison avoisinante. Étant donné que la commune locale aurait aussi des plans (différents) pour cette prison, la question reste ouverte et une autre possibilité serait une école scindée en deux sites, la section primaire à Berkendael et la secondaire à des bâtiments au Bv. Jacques.

A la fin de la réunion, les organisateurs ont remercié tous les participants et ont promis de les tenir au courant de toute action ou question qui leur serait connue et relative à l’éducation européenne. Ils ont exprimé le souhait que cette première réunion fort intéressante, soit suivie d’autres dans un futur proche.

Georges Spyrou

Disclaimer : Le présent compte-rendu reflète la compréhension du rédacteur, probablement ne couvre pas entièrement toutes les discussions du jour et en aucun cas et ne peut remplacer des informations relatives à la scolarisation aux Écoles Européennes. Ces dernières doivent être demandées directement aux écoles.
PS : Pour la réflexion sur les thèmes relatifs aux écoles EUR voir aussi le site du GUDEE http://gudee.eu , la newletter « Education Européenne » (Bilingue Fr et EN).
Les participants du groupe sont invités (s’ils le désirent) à proposer des articles relatifs à l’éducation EUR pour qu’ils y soient publiés. (avec accord du comité de rédaction).

 [Top]   [Archives]


Problems regarding this web site ? webmaster@u4unity.eu       Last modified: 6 January 2017.
      Search       Sitemap

Contact us - Receive our press - Join us - Articles of association - Archives - Facebook